Marie Maison conteuse
Marie Maison conteuse

Biographie

Biographie de Marie Maison conteuse
Hauteur

Je voulais devenir clown sans frontières.
Déjà à la recherche de ce qu'il y a de singulier et d'universel dans l'aventure humaine. Trouver un langage qui puisse être compris par tous, partout. Et puis, des rencontres.


NafezAssailly, et sa bibliothèque mobile, un Palestinien qui utilise le conte comme ouverture et compréhension de l'autre, le différent, le pareil...et une bande de conteurs bordelais en devenir, j'en suis.
En route pour le Sénégal, à la rencontre d'artistes de Casamance. Nous choisissons le conte, parce que ça fait plusieurs siècles que des histoires peuplent nos cultures respectives.
Nous sommes en 2000.
Nous créons le collectif les passeurs de conte.
Conteuse, ce métier là, d'accord, mais avec une parole ancrée dans le corps.
Pour que les silences puissent dire. Et quand les mots prennent chair, qu'ils puissent s'étonner, goûter, s'ébrouer, galoper, crinière au vent.


À la santé des mots en liberté.

Le chemin se dessine entre nécessité d'apprentissage, conte, voyages, clown, théâtre gestuel et créations avec les acolytes des Passeurs de Contes et la compagnie Me de Luna.
Nous sommes en 2004 déjà. Changement de lieu de vie et de création, à l'écoute de ce que la campagne raconte...
Me voilà en Dordogne où j'apporte ma plume, ma voix à la construction d'espaces propices à l'écoute et à la création de spectacles, en lien avec des gens, des envies, des lieux, des choses à défendre... Je travaille avec des interlocuteurs aussi divers qu'un parc naturel régional sur des balades contées à la ferme pour inviter à découvrir le travail de producteurs locaux, que le centre culturel « la Fabrique » pour transmettre l'histoire ouvrière florissante d'une vallée et le drame d'une mondialisation qui a fait tout fermer.
L'aventure continue aujourd'hui en Bretagne, depuis 2010, entre collectes, recherches et créations, seule ou avec des artistes musiciens, danseurs ou plasticiens...